AccueilAccueil  M. Jack - Site  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Salut toi ! Le staff t'annonce que le forum est actuellement en hiatus. En effet, de nombreuses choses sont en cours de
modifications, sans compter le temps réduit des adminettes. Bref, SHOWDOWN reviendra un jour mais pour le moment,
il hiberne. Au plaisir de vous revoir au printemps !
- Tao & Lydie -

Partagez | .
 

 (juin 2013) Souvenir et Espérance ♔ Héloïse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

ÉTUDIANT ϟ SIMPLE

ϟ MESSAGES : 177
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 07/06/2013

MessageSujet: (juin 2013) Souvenir et Espérance ♔ Héloïse   Mar 11 Juin - 13:17




Vision du Passé


Avec Héloïse


6:00 du matin - appartement de Bllie - université de Londres

Encore une nuit interrompue par ce maudit rêve. A vrai dire le rêve que je venais de faire était plus un cauchemar qu'un rêve. Je m'étais une nouvelle fois réveillée en sueur au milieu de mon lit, les couvertures par terre. Et cela n'était pas la première fois de la semaine, mais plutôt la troisième. A côté de moi, ma chienne husky, Oukhta, poussa un gémissement. A l'aveuglette, j'allumai la lampe de chevet posée sur une table de nuit et je regardai autour de moi. Hormis mes couvertures à moitié par terre, ma chambre était bien rangée, ma chienne quant à elle me regardait couchée sur le tapis. Je m'extirpai péniblement de mes couvertures et posai mes pieds nus sur le parquet. Le sol était froid mais cela me procurait une douce chaleur aussi étonnant que cela puisse paraître. Je me baissai et attrapant mes couvertures, je les jetai sur le lit avant de jeter un coup d’œil à mon réveil. Il était juste 6 heures du matin appart cela tout allait bien et dire qu'il était déjà samedi. Je me dirigea vers la mini-cuisine, me rendant soudain compte que j'étais affamée comme à chaque fois que je me réveillais après avoir fait un mauvais rêve, j'attrapai une baguette de pain et un pot de nutella. Mauvaise habitude mais étant donné que je faisais du sport manger du nutella le matin ne me dérangeait pas. Je prenais aussi au passage un bol et une bouteille de lait entamée puis je déposai le tout sur la table. Je m'empressai de me servir en lait froid, puis je me mis à tartiner une tartine de pain d'une couche de nutella. Je jetai un rapide regard à ma chienne qui me regardait, espérant que je lui donne mon petit-déjeuner sans aucun doute. Je me mis à déjeuner tranquillement dans la pièce faiblement éclairée par la lumière que diffusait une lampe de chevet. Ayant fini de déjeuner, je nettoya la table et fis la vaisselle avant d'aller m'habiller. Puis je m'assis sur le lit. Je n'étais pas crevée mais mes cauchemars me donnaient du fil à retorde et me faisaient réfléchir à chaque fois. A chaque fois je voyais le cadavre de mon père qui me regardait d'un air vide avant de disparaître dans le sable comme s'il était aspiré par des sables mouvants et à chaque fois j'assistai à la scène totalement impuissante. Le pire était que le cadavre de mon père, décédé lors d'une mission sur le seuil américain, n'avait jamais été retrouvé et le pire était qu'il avait été assassiné. Enfin non, cela n'était qu'une part infirme de l'histoire, ma très chère mère m'avait demandé de rester à Poudlard, j'avais alors 15 ans, tandis qu'elle, elle s'occupait de l'enterrement toute seule. J'étais juste sa fille mais ce n'était pas grave après tout, tout le monde sait qu'il faut privilégier les études avant tout. Je soupirai, absorbée par mes idées noires.

Souvenir du week-end dernier, Los Angeles

La semaine dernière, j'étais revenue au cottage familial où j'avais passé mon enfance pendant 10 ans dans la ville de Los Angeles. Cela m'a fait tellement du bien de retourner là-bas et d'un autre côté revoir ma maison m'avait légèrement déprimée. Cette belle maison était désormais à l'abandon, laissée dans l'état que nous l'avions laissé à notre départ. Elle était toujours en vente mais aucun acheteur ne paraissait se présenter. Tant mieux, je comptais l'acheter dès que j'aurai plus d'argent et que je serai plus âgée en espérant qu'elle soit toujours en vente à ce moment là. Bien entendu je ne vous parle pas de l'état des lieux, le jardin était devenu une jungle vivante, et bien que la bâtisse résiste encore, elle avait sans doute besoin d'un bon coup de peinture. Ce soir là, j'avais enfreint la loi en pénétrant par effraction dans la maison, crocheter la serrure n'avait pas été bien compliqué et il était important pour moi de revoir l'endroit où j'avais passé toute mon enfance. Là-bas, j'avais visité de nouveau l'intérieur, évitant les toiles d'araignées, j'étais montée dans mon ancienne chambre où j'avais fait une découverte intéressante sous une lame de parquet. Qui aurait pu imaginer trouver une carte postale sous une lame de parquet ?! Logiquement quand on reçoit une carte postale, on l'accroche au mur ou alors on la met dans un tiroir mais on la dépose en aucun cas dans une cachette secrète enfin pas que je se sache. Aussitôt je me mis à quatre pattes comme on dit pour sortir ce relique de sa cachette puis je soufflai sur le papier bien conservé pour enlever toute la poussière qui s'était déposée. Étonnement cette carte s'était vraiment bien conservée depuis sans doute plus de 13 ans, la date de mon départ. Je me demandais qui l'avais pu l'envoyer et pour le savoir, il me suffisait juste de retourner cette carte et de lire son contenu. J'étais limite tellement émue que je crus que mes nerfs allaient me lâcher à ce moment, la main tremblante, je retournai la carte postale pour lire son contenu.
William,
J'espère que tu vas mieux depuis notre dernière rencontre. Si tu as le temps, cela serait gentil de me rendre visite à Dubaï où je réchauffe mon vieux coeur en attendant qu'on puisse terminer l'acte que nous avons à peine commencer.
Viens me voir rapidement...

Le reste des mots étaient illisibles mais j'avais réussi à comprendre l'essentiel, c'est à dire que mon père devait retrouver un vieil ami à Dubaï pour terminer une manœuvre secrète à peine commencé. Avait-il eu le temps de le voir, je n'en avais aucune idée.  Je pliais alors la lettre et la mit dans ma poche en ayant l'intention de découvrir le fin mot de l'histoire.

Retour au présent, chambre d'Almnésia

Je soupirai avant de tenter de me reprendre et de m'arracher par la même occasion à ce souvenir datant d'à peine une semaine. Cette carte postale m'obsédait comme pas possible. Je l'avais laissé sur mon bureau mais même posée là-bas, elle me tourmentait. Je me levai d'un coup, décidée à revenir aux méthodes moldus. Je m'approchai de mon bureau et alluma mon ordinateur portable que m'avait offert mes parents quand j'étais plus jeune. Lorsque celui-ci fut allumé, j'entrai dans la barre de recherche google le mot "Dubaï". Je cliquai rapidement sur le premier lien qui me conduisit à une page où on m'indiqua que cette ville était un port des émirats arabes unis. Une question me vint aussitôt à l'esprit : qu'est-ce que pouvait donc faire mon père là-bas ?! J'entrepris d'en lire un peu plus sur cette ville mais cela ne m'avançait pas vraiment plus. Je poussai un soupir exaspéré, on aurait dit que le seul moyen d'en apprendre plus était de me rendre sur les lieux et dire que je ne connaissais même pas l'hôte qui avait envoyé cette carte à mon père. Mais est-ce que j'avais vraiment le choix ? Bien sûr que j'avais le choix mais au fond de moi, il paraissait important que j'aille dans cette ville coûte que coûte. Le meilleur moyen de m'y rendre était de transplaner mais étant donné que je n'avais jamais été à cet endroit, je pouvais arriver à quelques kilomètres de là et me planter en atterrissant dans le désert. C'était un risque mais aussi étonnant que cela puisse paraître pour moi, j'étais prête à le prendre. Le transplanage se résumait aux 3D : Destination, Détermination, Décision !
Alors habituée à utiliser cette pratique désagréable par moment, je me prépara à me concentrer mais avant j'entrepris de mettre sa laisse à Oukhta et d'attraper mon sac qui était remplis d'objet en tout genre. Puis je me mis à tourner sur moi-même en me concentrant pour espérer à arriver dans cette ville étant donné que j'y n'avais jamais été..

Dubaï, 8:00 du matin

Je jetai un regard autour de moi, légèrement sonnée. J'étais bien dans une ville, mais je n'avais aucune idée s'il s'agissait de Dubaï ou pas vu que je n'y avais jamais été jusqu'à là. Peut-être que le fait que j'y sois arrivé signifiait que mes parents m'y avaient déjà emmenés sans que je m'en rappelle ? Et bien sûr, il n'y avait pas de panneaux indicateurs ou de guides touristiques dans le coin. Apparut à l'ombre d'une ruelle qui débouchait sur un grande rue où une foule immense s'y pressait, je me senti toute petite. Ma chienne à côté de moi se mit alors à aboyer, je tirai sur sa laisse pour la faire taire en ébouriffant au passage sa fourrure de ma main disponible. J'effleurai au passage ma poche où était rangée ma baguette magique bien à l'abri des regards indiscrets. Il s'agissait maintenant pour moi de trouver un guide ou une personne capable de me faire visiter la ville pour que je puisse connaître légèrement les horizons. Non mais vraiment, qu'elle idée m'était passée par la tête ?! J'étais dans une ville qui m'était complètement inconnue à la recherche d'une personne que je connaissais ni le nom, ni l'adresse. J'étais sans aucun doute soit folle soit vraiment déterminée. Je me mis à regarder autour de moi, je n'avais pas le choix, il fallait que je demande un renseignement à un passant alors courageusement, je m'entrepris de me lancer dans la foule comme un poisson qui se lance dans le courant. J'aperçu rapidement une femme brune de taille moyenne à la peau blanche qui paraissait connaître les lieux, je me mis alors à m'approcher d'elle à grands pas entraînée par ma chienne qui me tirait vers l'avant. Je rattrapai rapidement la jeune femme que j'arrêtai en lui barrant le passage, je lui adressai un regard excusable avant de demander :

- Excusez-moi, je suis une touriste et j'aimerai savoir si nous sommes bien à Dubaï ?




Codage par Momie




Dernière édition par Almnésia Bllie le Mar 11 Juin - 14:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildlaw.superforum.fr/
avatar

ADMINETTE ϟ MINISTÈRE

ϟ MESSAGES : 88
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 30/05/2013

MessageSujet: Re: (juin 2013) Souvenir et Espérance ♔ Héloïse   Mar 11 Juin - 14:06

Lorsque l’on lui avait annoncé qu’elle partait à Dubaï, Héloïse avait d’abord soupiré. Elle n’aimait pas temps que ça les pays orientaux, il faisait trop chaud, le climat étai toujours le même et puis même ; là, elle n’avait aucune envie de se rendre là bas. Que devait-elle y faire ? La routine en plus. Elle partirait avec un de ses collègues oubliator et elle devait accompagner un haut gradé du département de la coopération magique pendant son voyage. Il y en avait toujours un qui partait avec les hommes comme lui, on ne savait jamais ce qui pouvait arriver sur place. Facile donc, prendre l’avion avec lui, se rendre là bas, y rester quelques jours le temps de ses affaires et hop, rentrer au pays. Ouais, comme ça c’était un jeu d’enfant et de toute façon, Héloïse n’était pas seule. Le premier problème, c’est que l’homme était suivit par quelque médias moldus et donc, par conséquent, il se devait de faire le voyage en avion. Héloïse n’avait rien contre ce moyen de transport, c’était sympa, grand et agréable mais disons qu’elle n’aimait pas perde son temps. Ils passèrent la douane sans encombre et s’installèrent à bord du véhicule. Elle jeta un coup d’œil à travers la fenêtre, essayant d’oublier le passager turbulent qu’elle avait à côté d’elle. Elle ferma les yeux et se mit en tête de dormir le plus longtemps possible.

Elle rouvrit les yeux lorsque la voix de l’hôtesse de l’air se fit entendre. Déjà ? Le voyage lui avait paru tellement court… Elle regarda par le hublo et ouvrit de grands yeux. C’était donc ça, la fameuse oasis du désert. D’un côté la mer et de l’autre, rien. Enfin rien, le désert. Du sable à perte de vue. La ville semblait être née comme ça, venue de nulle part. Ses grattes ciel donnaient le vertige et elle aperçut la plus haute tour du monde. D’après ce que disait certains, elle faisait un kilomètre de haut. Impressionnant, Héloïse devait bien l’avouer ; les moldus étaient parfois très fort même si pour elle, il y avait des choses plus intéressantes à faire que de construire des tours géantes. L’avion se posa et elle suivit son homme jusqu’à dans leur hôtel. Un hôtel immense, mais ça, il fallait s’y attendre, et une chambre très grande aussi.

Madame Miller ? Je vous donne un jour pour repérer les lieux. On se voit ce soir à la réception, j’aurais besoin de vous.

Elle acquiesça et jeta un coup d’œil à son camarde qui était prêt à prendre la relève. Elle se changea, attrapa son sac et sortit dans la rue. Inutile de préciser que tout était moderne, que si on voulait voir des petites maisons et des souks, il allait aller plus loin. Une foule incroyable se pressait autour des buildings et Héloïse eu une vague impression de déjà vu. Lorsqu’elle était allée à New York, elle avait eu cette même impression, celle de se sentir vraiment petite par rapports aux autres, à tout ce qui l’entourait. Elle commença alors son petit tour. Repérer les lieux, repérer les lieux, ouais ou pas. Elle allait aussi visiter tient. Et peut être rapporté quelques chose pour Eulalie et Grace, restés elle sur le campus de l’université de Londres. Elle sentit un personne s’approcher d’elle, ou plutôt, un chien. Pour en avoir un elle-même, elle savait très bien quand l’un d’entre eux s’approchait de ces mollets. Elle se retourna et regarda la femme de haut en bas. C’était une touriste et elle ne savait même pas le nom du pays qu’elle… visitait ? Alors voilà qui était étrange. Ou c’était une moldue complètement paumé ou bien une sorcière qui avait atterrit ici par erreur. Puis même… Il ne fallait vraiment pas être très malin pour ne pas savoir où on se trouvait. Ce n’était pas comme si toutes les villes du monde étaient comme celle-ci… Et si elle avait raté tous les panneaux d’indication jusqu’ici, elle était vraiment malchanceuse. Il n’y avait pas trente six solutions possibles. Héloïse la dévisagea longuement avant de lui répondre.

Exact. Vous êtes au bon endroit.

Elle regarda à ses pieds et vit le chien qu’elle tenait en laisse. Encore un Husky ! Décidément, cela devait être la mode. Son ami Genesis en avait un aussi. Elle recula d’un pas, et reprit la parole.

Mais sans vouloir vous paraitre impoli ou trop curieuse hum… Vous êtes arrivé ici comment ?

Elle leva ses sourcils et attendit. Ben quand même il fallait avouer que cette femme dégageait quelque chose de curieux.

_____________________________________
HÉLOÏSE ▲ SHOWDOWN
can you see the boy who put the hole in my heart, i'm driving through the town by myself in the car. coping in the night like a wolf in the dark.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ÉTUDIANT ϟ SIMPLE

ϟ MESSAGES : 177
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 07/06/2013

MessageSujet: Re: (juin 2013) Souvenir et Espérance ♔ Héloïse   Mar 11 Juin - 14:30




Vision du Passé

Avec Héloïse


9:30 du matin - Dubaï

J'eus envie de pousser un soupir de soulagement quand la jeune femme me déclara que j'étais au bon endroit. Tant mieux. Mais d'un autre côté le fait que j'y soit arriver en transplanant ne signifiait qu'une chose : j'y avais déjà été petite par un transplanage d'escorte sans aucun doute. Est-ce que mes parents m'y avaient emmenés secrètement sans que je m'en souvienne ? Aucune idée. Au moins, j'étais au bon endroit. Le autres questions devraient attendre un peu. Il me restait à trouver un hôtel puis à trouver un guide pour pouvoir m'orienter dans cette grande ville qui ressemblait plus à une fourmilière géante qu'à une ville. Il ne me restait plus qu'à remercier la passante et à filer pour pouvoir poursuivre mon programme qui était sans aucun doute chargé. C'est alors que la jeune femme me posa une question gênante qu'on n'aime surtout pas entendre quand on est une sorcière et qu'on vient de transplaner dans une ville inconnue enfin a-ce qui paraît. La jeune brune me demandait sans être indiscrète comment j'étais arrivée ici. Et flûte... Pourquoi est-ce que je n'avais pas choisi une autre passante ?! Une personne qui ne serait pas curieuse et qui ne poserait pas de questions pièges comme celles qu'on a du mal à s'en sortir. C'était bien mon jour de chance à croire. Mais comment allais-je me sortir de ce pétrin en trouvant une excuse valable et crédible ?! Une nouvelle bonne question dont je n'avais pas la réponse. Mon cerveau se mit alors à s'activer pour trouver un scénario possible. L'enlèvement n'était sans aucun doute crédible et le fait que je sois une sorcière pour une moldue me donnerait encore plus l'aspect d'une folle. Le fait que je sois arrivée dans cette ville par avion et que je n'ai pas su lire les panneaux d'indications n'étaient pas plausibles non plus. J'avais envie de crier face à cette situation embarrassante mais je ne réussis qu'à me mordre la lèvre. Un petit silence gênant s'installa que je me décidai de rompre en disant une partie de la vérité. Après tout passer pour une folle aux yeux d'un moldu serait pas trop pire alors que si la dame était une sorcière et qu'elle comprenait mon message codée cela m'arrangerait. Je déclarai donc :

- Oh vous n'êtes pas du tout impoli juste curieuse on va dire. Comment vous répondre à cette question tout en taisant le secret professionnel dont je suis victime étant donné que je suis ici pour un voyage d'affaire classé sous le sceau du secret. Sachez que je ne suis pas victime d'un enlèvement et que je ne suis pas apparu ici par magie comme un ange gardien ou une magicienne ou quoi que ce soit. J'imagine que mes propos ont éveillé votre curiosité mais je ne peux pas vous en dire plus et vous m'en voyez déjà navrée.

Mensonge à moitié, ou semi-vérité, voilà à quoi ressemblait les propos que je venais de débuter. Tant pis les dés étaient jetés comme on dit et bien entendu je ne pouvais ni retourner en arrière, ni m'enfuir ou plutôt filer à l'anglaise. Je souris à la jeune femme que je ne connaissais pas bien que son visage me paraisse une légère pointe familière comme si je l'avais vu ne serais-ce qu'une seule fois, histoire de détendre l'atmosphère qui on aurait dit venait de se tendre comme par magie. Instinctivement je passais la laisse de ma chienne dans mon autre main, tandis que je fourrai ma main de droite dans ma poche faisant semblant d'être décontracte alors que j'étais sur mes gardes prête à faire surgir ma baguette magique. Faire surgir ma baguette serait une mauvaise idée devant cette foule de personnes mais cette dame me posait trop de questions à mon goût. A vrai dire, elle ne m'en avait posé une mais c'était la question qui vous met la puce à l'oreille et qui vous oblige à vous tenir sur vos gardes. Je souris de nouveau à la jeune femme attendant la suite des événements à moitié impatiente.




Codage par Momie


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildlaw.superforum.fr/
avatar

ADMINETTE ϟ MINISTÈRE

ϟ MESSAGES : 88
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 30/05/2013

MessageSujet: Re: (juin 2013) Souvenir et Espérance ♔ Héloïse   Mer 12 Juin - 14:13

Héloïse se retint de lâche un long soupire qui aurait trahis son agacement. Cette pauvre femme n’avait pas l’air à l’aise. Elle se contredisait en deux minutes chrono et bafouillait un espèce de discours totalement incompréhensible.  On avait du lui jeter le sortilège de confusion parce qu’alors… Elle disait être un touriste puis tout à coup, elle disait être en voyage d’affaire. Bon, comme quoi les gens ne savait vraiment pas ce qu’ils voulaient. Et les propos qu’elle venait de tenu était censé… l’intéresser ? Ouais bof, pas tant que ça, elle avait plus l’impression de perdre vraiment son temps accompagné d’un pseudo touriste qui se faisait en fait passer pour quelqu’un d’autre. Et elle était navrée ? Ben Héloïse aussi, elle était navrée d’avance pour elle. Pauvre femme. Sois c’était une moldue un peu chamboulée par le décalage horaire sois une sorcière qui avait subi un mauvais sort.

D’accord. Bonne journée.

Elle tourna les talons, et rajusta son sac sur l’épaule, se remit à marcher. Non mais, pas de temps à perdre, elle devait explorer un peu plus le terrain. Elle s’engagea à nouveau dans les rues de Dubaï et jeta un coup d’œil à sa montre. Bon, elle n’avait perdu que quelques minutes. Héloïse aurait sans doute du la sentir venir, mais pourtant, ce ne fut pas le cas. Les Dubaïotes commençaient à s’affoler partout autour d’elle et à tous de mettre à l’abri. Elle se retourne lentement pour voir arriver un tas de sable, qui fonçait droit sur la ville. « C’est le problème avec le désert… ». Elle fonça s’abriter dans la première boutique venue sentant les premiers grains de sable lui griffer le visage. Il fallait toujours qu’elle tombe sur des catastrophe naturelle comme a, la dernière fois, c’était une inondation, là une tempête et l’autre prochaine fois alors ? Sur quoi aurait-elle la chance de tomber ? Quitte à être enfermé dans une boutique avec une dizaine de touriste et un marchand qui voyait là une bonne occasion e faire des affaires –ou de piquer dans les poches au choix – Héloïse jeta un coup d’œil autour d’elle. Elle pouvait peut être se ramener un tapis… de quoi décorer son minuscule salon. Elle bouscula une dame et s’excusa immédiatement. Quelle maladroite ! Elle se tourna pour voir la personne et lâcha d’une voix discrète :

Encore vous !

Elle ouvrit de grands yeux en sentant de nouveau la présence d’un chien et le regard d’une femme qu’elle avait déjà vu se poser sur elle. « Le monde est si petit… ». Elle leva les yeux au ciel et fini par reprendre la parole. Pas question de la fuir encore une fois, elle allait finir par se poser des questions après.

Le destin voulait surement que je vous rencontre. Alors bon, puisqu’on est coincés ici…

Elle lui tendit la main afin de se présenter et lui sourit. Un sourire qui se voulait le plus aimable du monde mais bon, sourire aux femmes c’était pas son fort. 

_____________________________________
HÉLOÏSE ▲ SHOWDOWN
can you see the boy who put the hole in my heart, i'm driving through the town by myself in the car. coping in the night like a wolf in the dark.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ÉTUDIANT ϟ SIMPLE

ϟ MESSAGES : 177
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 07/06/2013

MessageSujet: Re: (juin 2013) Souvenir et Espérance ♔ Héloïse   Mer 12 Juin - 14:43




Vision du Passé


Avec Héloïse


10:00 du matin - Dubaï

Heureusement pour moi, la jeune femme avait arrêté de me poser des questions et m'avait souhaité une bonne journée en se disant surement qu'elle avait dû rencontrer une folle. Une fois partie, je poussai un soupir de soulagement. J'avais perdue mon guide peut-être mais au moins je n'allais plus être embêtée par une personne curieuse. C'était décidée, je visiterai la ville seule sans guide comme cela je ne risquerai pas de tomber sur une personne trop curieuse. Je jetai un coup d’œil à ma montre, il était déjà 10 heures. J'avais sans aucun doute perdue un peu de temps mais cela n'était pas bien grave si je n'en perdais pas par la suite. Après tout, j'avais à peine le week-end devant moi et il fallait à tout prix que je retrouve mon mystérieux protagoniste coûte que coûte. Je rajusta mon sac et la laisse de ma chienne puis je me mis en marche de nouveau fendant la foule qui se pressait autour de moi. L'avantage d'avoir un chien qui était tout sauf petit est que toutes les personnes autour s'écartaient de peur d'être mordu ou de quoi que ce soit encore. A croire que tous les pays de cette ville avait peur des chiens. Cela serait fort dommage car cet animal est le plus fidèle compagnon de l'homme. Après je doutai qu'ils en avaient car je n'en avais encore vu aucun dans la ville. D'un autre côté, j'étais arrivée depuis peu. Je m'approchai alors des boutiques qui longeaient la rue histoire de faire du lèche-vitrine un petit peu, après tout ce n'était pas interdit. Autour de moi, les environs étaient tranquille, la foule étant beaucoup moins dense du côté des vitrines pour une fois. Je m'arrêtai sous le seuil d'un marchand de tapis après m'être soudain rendue compte que j'avais soif. Je sortis une bouteille d'eau de mon sac en cuir et après avoir bu une gorgée, je m'accroupie à la hauteur d'Oukhta puis je fis tomber quelques gouttes d'eau dans ma paume pour qu'elle puisse étancher sa soif. Il faisait plutôt chaud dans ce pays et je n'avais aucune envie de me retrouver chez un vétérinaire qui m'était parfaitement inconnu parce que ma chienne était déshydratée. Quand j'eus fini, je me relevai tranquillement et c'est alors que je remarqua que quelque chose ne tournait pas rond. La grande rue était maintenant toute chamboulée, la foule de passants se dépêchant d'entrer dans les boutiques. Je n'avais aucune idée de ce qui se passait mais pour une fois je préférai ne pas me poser de questions. Je me précipitai dans la boutique qui se trouvait derrière moi et je franchis la porte ouverte avec une grande vitesse. Arrivée à l'intérieur je jetai un regard autour de moi, je ne comprenais toujours pas ce qui se passait et ce n'était sans doute pas au vendeur que j'allais demander. Je regardai autour de moi, la boutique était remplis de tapis orientaux il me semble vu les motifs. Super, je venais de tomber dans une boutique qui vendait des tapis. Et le meilleur était que ma chienne venait de se coucher sur un des tapis disposé sur le sol, répandant au passage pleins de poils sur le sol. Je poussai un soupir et tirai sur la laisse de ma chienne pour qu'elle se lève, celle-ci poussa un gémissement avant de me suivre vers le fond de la boutique. J'avais à peine trouvé un endroit plus ou moins libre qu'une femme me bousculait. Celle-ci se tourna vers moi pour me présenter ses excuses et c'est alors que je remarquai qu'il s'agissait de la personne de tout à l'heure. J'avais envie de m'exclamer "oh non, encore vous" mais je ne le fis pas. La femme parut me reconnaître car elle déclara quelques instants après qu'on était sans doute fait pour se rencontrer. Encore mieux, mais vu que j'étais coincée ici, je n'avais pas vraiment d'autres choix que discuter avec cette chère inconnue. Bon, de toute façon je pouvais me présenter et abréger mon prénom pour qu'elle sache peu de choses sur moi. Rassurez-vous, je ne comptai pas mentir mais je n'avais pas envie de lui dévoiler mon identité, pour tout dire je ne faisais pas du tout confiance à cette dame. Je me forçai à garder mon calme et quand je la vis tenter de m'adresser un sourire maladroit, la pression retomba et je faillis m’esclaffer de rire pour x raisons. Je déclarai alors d'une voix posée :

- On dirait en effet qu'on est fait pour se rencontrer à croire. Je me nomme Al Bllie et vous ?





Codage par Momie


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildlaw.superforum.fr/
avatar

ADMINETTE ϟ MINISTÈRE

ϟ MESSAGES : 88
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 30/05/2013

MessageSujet: Re: (juin 2013) Souvenir et Espérance ♔ Héloïse   Jeu 13 Juin - 16:20

Al. Bizarrement ça ne sonnait ni européen, ni américain. Héloïse supposa, et ne fit que supposer que ce n’était pas son vrai prénom. Cependant, le nom de famille lui disait quelque chose. Une famille super à cheval sur le principe des sorciers aux sangs qui étaient plus fort que tout le reste… Connu des médias depuis la mort de l’un d’entre eux… Le père ? Peut être bien. Aujourd’hui, elle avait sans doute à faire à la fille Bllie. En effet, cela lui rappelait quelques petites choses. Elle perdit son petit sourire qui venait à peine de réapparaitre sur son visage et la dévisagea à nouveau. Combien de fois allait-elle le faire ?

Bllie. Ah oui. J’ai entendu parler de vote famille.

Elle haussa des sourcils. En temps normal, elle ne s’arrêtait pas sur une impression, encore moins sur une réputation quelconque mais là… Héloïse n’avait as franchement envie d’en savoir plus, ni d’aller plus loin. Elle avait peur de s’enfoncer sur un terrain miné, ou de tomber sur une Madame Bllie bis. Elle rajusta une de ses mèches de cheveux un peu trop rebelle à son goût et se présenta à son tour, d’une voix sèche. Elle lui serra la main. Hors de question de se présenter avec son vrai nom, Héloïse ne prendrais pas le risque.

Germaine Desprès. Enchanté.

Son portable – car oui, récemment Héloïse avait investit dans cette technologie moldu décidément très utile – vibra dans sa poche et elle l’attrapa de justesse. Mince. Elle devait rentrer immédiatement. Elle tourna les talons et fit un petit signe d’au revoir à la dénommé Al. Super, repartir dehors, avec cette tempête… Elle espérait juste que la bonne femme n’allait pas lui suivre ou un truc stupide du genre. Elle paya un foulard et se l’enroula sur la tête avant de sortir. C’était toujours aussi mouvementé. Agacé, elle sortit sa baguette et lança un petit sortilège de protection histoire que le sable ne vienne plus griffer son visage. Comment les gens ici pouvaient-ils vivre en permanence avec des phénomènes de ce genre ? Elle avança péniblement dans les petites puis grande rue de Dubaï, vérifiant à plusieurs reprises que l’autre ne la suive pas et se retrouva à l’hôtel. Elle s’y engouffra et se dirigea vers les assesseurs. C’était quel étage déjà ? Elle sortit son petit calepin de voyage et appuya sur le bon bouton. Une dizaine de personne s’engouffra dans l’ascenseur et la jeune femme pria pour ne pas arriver en retard.

_____________________________________
HÉLOÏSE ▲ SHOWDOWN
can you see the boy who put the hole in my heart, i'm driving through the town by myself in the car. coping in the night like a wolf in the dark.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ÉTUDIANT ϟ SIMPLE

ϟ MESSAGES : 177
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 07/06/2013

MessageSujet: Re: (juin 2013) Souvenir et Espérance ♔ Héloïse   Jeu 13 Juin - 16:47




Vision du Passé


Avec Héloïse


10:15 du matin - Dubaï

Cette fille était une vrai femme invisible ou quoi, elle venait juste de me dire son nom et déjà elle disparaissait après avoir reçu un coup de téléphone. Avait-elle oublié la politesse ou quoi ?! Tandis qu'elle se frayait un chemin pour sortir de la boutique, je décidai instinctivement au quart de tour de la suivre. Je gardait un mètre de distance même pas en ayant pris soin de jeter des sortilèges de protection autour de moi pour éviter de recevoir des grains de sables en plein le visage, ce qui est très désagréable. Je rajustai la laisse de ma chienne puis jetai un sort de désillusion pour ainsi ne pas me faire repérer par la jeune femme. Je m'élançai à sa poursuite tout en continuant à réfléchir.
Etant moi-même une menteuse professionnelle ou presque, j'avais tout de suite su qu'elle m'avait mentie, elle avait parlé trop rapidement et m'avais décoché son sourire avec trop de légèreté. Ce qui m’inquiétait aussi était le fait qu'elle avait dit qu'elle avait entendu parler de ma famille juste avant de me mentir. Ce qui voulait dire sans doute que ma phrase lui avait déplut. Si elle avait entendu parler de ma famille, c'était sans aucun doute en mal. Mais comment avait-elle pu entendre parler de ma famille ? Peut-être à la télévision. J'avais pensé aussitôt à la télévision car ma mère avait passé à la télévision en accordant un interview aux médias quelques jours après la mort de mon père. Je l'avais regardé à la télévision et j'avais juste éprouver une haine encore plus terrible envers elle qu'autre chose, comment pouvait-elle se pavaner à la télévision en débitant qu'elle était très triste, etc, alors que mon père venait de mourir. C'était de la décadence à l'état pur. Je soupirai, rien que d'y penser, cela me faisait enrager encore plus. Je secouai la tête et accélérai l'allure quand je vis la sois-disant Germaine s'engouffrer dans un appartement, toujours sous le sort de désillusion, je m'élançai à sa suite dans l'ascenseur qui venait d'ouvrir ses portes. Où allait-elle comme cela ? Avait-elle un rendez-vous mystérieux ?! Bonne question. Je me colla contre le fond de la parois de l'immeuble et m'avançant légèrement vers la silhouette de la jeune femme, je murmurai de façon à qu'elle seule m'entende :

- Il me semble que vous avez oublié de me dire au revoir en partant ...

J'aurai pu trouver mieux, mais c'était la seule phrase qui m'était venue à l'esprit, restait désormais à savoir si elle avait mordue à l'hameçon.




Codage par Momie


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildlaw.superforum.fr/
avatar

ADMINETTE ϟ MINISTÈRE

ϟ MESSAGES : 88
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 30/05/2013

MessageSujet: Re: (juin 2013) Souvenir et Espérance ♔ Héloïse   Sam 15 Juin - 14:37

Alors ça, c’est ce qui s’appelait ne pas avoir de chance. Aujourd’hui, ce n’était vraiment pas son jour. Cette femme allait donc la poursuivre… mais jusqu’où ? Et son excuse bidon du « vous avez oublié de me dire au revoir en passant » ne tenait pas la route du tout. Mouais, la jeune femme voyait plus cela d’un mauvaise œil plutôt qu’autre choses. Franchement, les gens collant comme ça… Elle préférait encore les gens comme Sebastian, maladroit, mais au moins pas casse pied comme cette foutue promeneuse se chiens qui se faisait passé pour une touriste à Dubaï et sortait des discours long comme le bras à chaque questions que l’on lui posait. Au moins, avec Sebastian, elle s’était bien amusée même si leur rencontre aurait pu supposer le contraire. Elle ne pu s’empêcher d’esquisser un sourire en repensant au marécage dans lesquels ils avaient atterris tout deux. Alàlà, drôle d’histoire. Elle reprit ses esprits et, se tournant vers la femme et son chien, elle dit d’une voix sèche :

Ouais c’est ça. Ben au revoir.


Voilà, les au revoir,  c’était fait. Elle ne descendit pas à son étage. Trop risqué. Au cas où l’autre folle la suive… Ce n’était pas un jeu bon sang ! Tout ce qu’elle voulait c’était bosser en paix, tranquille, seule. Dommage, l’autre la suivait toujours et encore. C’était insupportable, Héloïse eu la vague impression qu’elle allait devoir demander des renforts si la « Al Bllie » continuait son numéro. Et sang pur ou pas elle n’hésiterait pas un seul instant. Soudain elle s’arrêta au milieu du couloir et se retourna vers elle. Peut être que si… Si elle tentait une approche normale de la situation…

Bon écoutez… Je suis ici pour bosser. Et vous et votre … -elle jeta un regard mauvais au chien – husky ne faite que me déranger depuis toute à l’heure. Je ne sais pas ce que vous me voulez, ce que je vous ai fait, mais je vous en pris, faite vite que je puisse retourner à mon poste.

Bon, voilà qui était dit, voilà qui était surtout clair. Peut être que maintenant, Al aller mieux comprendre ? Oui oui, elle avait comprit qu’elle était une sorcière, mais Héloïse e comptait pas lui dire qu’elle en était une, ni qu’elle se nommait Héloïse Miller. C’était pas prudent, surtout qu’elle en savait pas vraiment quoi penser de cette fille. Si jamais elle était comme les autres membres de sa famille…. 

_____________________________________
HÉLOÏSE ▲ SHOWDOWN
can you see the boy who put the hole in my heart, i'm driving through the town by myself in the car. coping in the night like a wolf in the dark.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ÉTUDIANT ϟ SIMPLE

ϟ MESSAGES : 177
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 07/06/2013

MessageSujet: Re: (juin 2013) Souvenir et Espérance ♔ Héloïse   Sam 15 Juin - 15:02




Vision du Passé


Avec Héloïse


10:45 du matin - Dubaï

Cela commençait sérieusement à me taper sur les nerfs, d'accord je dérangeai cette dame mais elle était louche et elle m'avait menti. En plus, elle me jugeait sur l'apparence de ma famille à première vue et elle semblait savoir que j'étais une sorcière, ce qui voulait dire qu'une chose : elle en était une aussi. La cerise sur le gâteau était qu'elle venait de jeter un sale regard sur mon chien, ce que je détestai. Autant jouer franc jeu, sans quoi je jetai que j'allais m'énerver. Après l'avoir suivit dans le couloir qui était désert et que la jeune dame eu dit qu'elle était ici pour bosser, et que je la dérangeai, je lui empoignai le bras et déclarai d'un ton glacial plus qu'énervée.

- Ecoutez, je sens que nous sommes parties sur des mauvaises bases. Vous êtes une sorcière comme moi, je vous ai dit mon nom quand à vous, vous m'avez menti sur le votre parce que vous semblez me juger sur mes origines. Inutile de mentir, je sais quand les personnes me mentent pour être moi-même une bonne menteuse. Mais là, je vais vous dire la vérité et jouer franc-jeu avec vous. Je suis en effet une touriste et je suis là pour rechercher une personne qui est lié à l'assassinat de mon père. Si vous êtes intelligente et que vous avez entendu parler de moi, c'est forcément à la télévision car ma mère a donné un interview suite à la mort De mon père quand elle organisait les funérailles et que moi, je devais rester sous ses ordres au château. Eh oui, je ne suis pas la copie de ma mère car à vrai dire cela hait, maintenant sachez que cela ne servira à rien de tenter de m'embobiner, je ne sais pas qui vous êtes, si cela se trouve vous avez un haut rang placé mais en attendant vous me devez du respect comme à toute autre être de ce monde qu'il soit, et je vous demande aussi d'arrêter de me juger sur les apparences de ma famille. Maintenant que je vous ai dit ce que je pensais, croyez-moi ou non mais je vous ai dit la vérité, désormais je vous souhaite une bonne journée, si vous avez de m'aider et que vous avez du temps libre votre aide sera la bienvenue car je recherche sans doute une personne disparu depuis longtemps de la circulation sinon tant pis et sachez que je ne vous jugerez pas si vous refusez comme vous. ... Et aussi, je suis étudiante à l'université de Londres et en effet je suis curieuse mais je ne suis pas collante bien que vous pensez le contraire, et une dernière chose encore : arrêtez de regarder Oukhta comme ça, elle ne vous a strictement rien fait.

Puis je pivotai sur moi-même, ma chienne avec moi, désormais visible, je repartis en direction de l'ascenseur. J'avais dit ce que je pensais, si cela se trouve je venais de m'adresser à un auror ou à un membre haut placé du ministère, qu'est-ce que cela m'importait. Je n'avais fait de mal à personne appart dit la vérité et dit ce que je pensais. Après qu'elle me croie ou pas, je m'enfichais complètement, il fallait à tout prix que je trouve un hôtel pour la nuit et que je me lance dans mes recherches. De l'aide m'aurait été utile mais je m'en passerai volontiers pour cette fois. Arrivée au pied de l'ascenseur, j'appuyai sur le bouton pour que l'ascenseur arrive jusqu'à moi et que je puisse retourner à l'air libre en espérant que la tempête de sable s'était arrêtée.




Codage par Momie


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wildlaw.superforum.fr/
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (juin 2013) Souvenir et Espérance ♔ Héloïse   

Revenir en haut Aller en bas
 

(juin 2013) Souvenir et Espérance ♔ Héloïse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Paris] Tournoi SW le samedi 29 Juin 2013 @ T2J
» [Paris] Tournoi SW le samedi 15 Juin 2013 @T2J
» MJC AUBAGNE
» Big Time Rush
» Moïse Jean-Charles en voyage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SHOWDOWN :: Archives des RP-