AccueilAccueil  M. Jack - Site  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Salut toi ! Le staff t'annonce que le forum est actuellement en hiatus. En effet, de nombreuses choses sont en cours de
modifications, sans compter le temps réduit des adminettes. Bref, SHOWDOWN reviendra un jour mais pour le moment,
il hiberne. Au plaisir de vous revoir au printemps !
- Tao & Lydie -

Partagez | .
 

 Les poteaux indicateurs peuvent transformer une chaussée en labyrinthe. (grace & kevin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

PNJ ϟ NO MP PLEASE

ϟ MESSAGES : 121
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 15/08/2011

MessageSujet: Les poteaux indicateurs peuvent transformer une chaussée en labyrinthe. (grace & kevin)   Mer 19 Juin - 20:05

Il cueillit le corps de la jeune femme et le déposa avec douceur dans le coffre de sa camionnette avant de refermer la portière en silence. Un homme endormit était déjà assis sur le siège passager, appuyé dans une position sans doute inconfortable contre la vitre. Le moteur ronronna et bientôt la voiture filait le long des routes anglaises. Il se permit un sourire satisfait : il avait correctement procédé jusqu'ici et le jeu n'en serait que plus intéressant. Après une bonne heure de route la camionnette - qui crapahutait sur des routes de plus en plus cabossées et boueuses - s'immobilisa dans un champ. Il descendit les deux corps et les appuya contre un arbre. Ce n'était plus très loin à présent. Claquant des doigts il regarda trois petits elfes de maison se matérialiser et s'incliner bien bas. Ils savaient déjà ce qu'ils avaient à faire. Les petites créatures attrapèrent la jeune femme tandis que lui jetait le mec sur son épaule. Et l'étrange procession reprit sa route.

Le labyrinthe était devant, il le voyait. Enfin il le voyait... Disons qu'il voyait un escalier s'enfonçant dans le sol jusqu'à un mur en apparence impénétrable. Il descendit les marches avec précaution et adossa le jeune homme contre le mur, s'attardant un instant sur son visage impassible. Il se saisit finalement d'un petit couteau, s'entaillant le poignet, et frotta la blessure contre le mur qui disparut, laissant place à une jolie arcade. Oh, le jeu serait drôle, assurément. Il claqua des doigts et les elfes s'empressèrent de disposer les deux dormeurs côte à côte dans ce qui ressemblait à un hall d'entrée. Puis le mur s'effaça sans un bruit.

***
A l'intérieur ? Des torches s'allumèrent le long des murs de pierre, illuminant les visages impassibles des deux jeunes gens d'une lueur orangée plutôt sinistre. Quelques mètres devant l'eau suintait du plafond, formant une flaque assez étendue. Et sur le mur, en rouge sang, était inscrit un message.

Bienvenue né-moldu, sang-mêlée. Désormais vos destins sont étroitement liés. Des créatures comme vous peuvent-elles faire équipe et trouver le centre ? Qui lâchera l'autre le premier ? Allons, pas de paris hâtifs. Bon jeu !

Et là, deux chemins. Un humide et sombre, les torches étant éloignées d'une quinzaine de mètres à chaque fois, l'autre plus régulier et lumineux mais bourré de recoins sinistres. Alors, les Trésors ? Droite ou gauche ? Courage ? Lâcheté ? A vous de voir.

Ordre de réponse : Grace - Kevin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ÉTUDIANT ϟ SIMPLE

ϟ MESSAGES : 84
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 25/05/2013

MessageSujet: Re: Les poteaux indicateurs peuvent transformer une chaussée en labyrinthe. (grace & kevin)   Jeu 20 Juin - 12:06

Grace dut s'y reprendre à plusieurs fois avant de s'habituer à la pénombre autour d'elle. Après quelques secondes, elle vit enfin à peu près correctement autour d'elle. Son cerveau marchait à cent à l'heure, essayant d'analyser le lieu où elle était désormais arrivée. Une atmosphère humide. Quelques torches qui illuminait péniblement les murs autour de la pièce. Enfin, si on pouvait appeler ça une pièce. Elle n'avait aucune idée d'où elle pouvait se trouver. La seule chose qu'elle se rappelait, c'était l'université, le matin même. Puis, c'est le trou noir. Mais c'était quoi ce bordel ? Une mauvaise blague ? Dans tous les cas, c'était loin d'être marrant. Sinistre, inquiétant, mais pas marrant. 
Grace mit quelques secondes avant de se rendre compte d'une présence à ses côtés. Un point positif tout de même : elle n'était pas seule dans cette galère. Du moins, si on partait du principe que l'homme adossé au mur juste à côté faisait parti des "gentils". Pour l'instant, il n'était pas encore conscient. Elle commença donc à le secouer doucement. Elle préférait cent fois faire équipe avec quelqu'un, même si elle n'avait aucune idée de qui c'était, plutôt que de devoir être seule face à l'inconnu. Devant son manque de réactions, elle augmenta ses secousses de façon à le réveiller.

Allez ! Réveilles-toi !  

Grace avait presque murmurer ses paroles, au cas où quelqu'un les surveillerait. On ne sait jamais, dans ces cas-là. En attendant une marque d'activité de la part du garçon, elle se redressa péniblement. Elle avait un léger mal de crâne. Sans doute à cause de la façon d'arriver jusqu'ici. A gauche, elle vit un long tunnel. Pareil à droite. Faiblement éclairés des deux côtés. C'était quoi ce lieu ? Fallait-il qu'ils prennent le bon chemin ? Elle n'avait jamais été douée aux jeux de hasard. La plupart du temps, elle se trompait. 
Elle tâta sa poche, à la recherche de la chose qui pourrait la faire sortir vivante d'ici. A savoir sa baguette. Elle la trouva rapidement, à sa place habituelle. Toute personne qui aurait voulu leur faire vraiment du mal les aurait dérober, non ? Mais alors, c'était quoi ce bordel ? Un test, un jeu ? Y'avait vraiment des gens étrangement sadiques derrière ce coup monté. Sur tous les étudiants présents à l'université, fallait obligatoirement que ça tombe sur elle. Sans oublier le jeune homme à côté d'elle. Franchement, y'a des jours, vaudrait mieux rester dans son lit.

_____________________________________
Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les poteaux indicateurs peuvent transformer une chaussée en labyrinthe. (grace & kevin)   Jeu 20 Juin - 15:44

C'est à travers un brouillard assez épais qui engluait complètement son esprit que Kevin revint à lui. Il sentait bien que quelque chose le secouait et que la position dans laquelle il était n'était pas normale, loin de là. Il se souvenait... Oui, il s'était d'abord couché en souhaitant bonne nuit à Ian puis était ressorti, manquant cruellement d'air frais. Et là... Noir total. Complet. Opaque. Le jeune homme fronça légèrement les sourcils, émergeant difficilement. Et là, une lueur : ce n'était vraiment pas normal. Kevin se redressa d'un bond, manquant de renverser la fille qui s'évertuait à le réveiller, et ses yeux se remplir brusquement de larmes. Ses lunettes n'étaient pas là. Les lumières dansèrent devant lui et il se cacha les yeux par réflexe. Sa main libre fonça aussitôt vers sa poche, heurtant avec bonheur sa baguette puis, miracle, sa paire de solaires. Il s'empressa de les enfiler. Il n'y verrait pas grand chose, c'était certain, mais ce serait toujours plus que sans. Et son coeur fit un autre bond quand il avisa les murs rapprocher, le sol dur, le plafond bas, les briques, les machins, les... Son rythme cardiaque s'accéléra sensiblement jusqu'à envahir ses sens, son sang grondant dans ses oreilles. Il avala l'air à petites goulées, luttant contre l'angoisse profonde qui lui enserrait la poitrine et tendait ses muscles.

Alors lentement les murs semblèrent plus lointains, le plafond moins écrasant et envahissant. Kevin se passa machinalement la main dans les cheveux, cherchant à se donner une contenance, et se redressa péniblement. Examinant la fille de plus près il se fit le commentaire qu'elle devait être jolie dans une autre contexte que celui-ci. Et le message lui sauta aux yeux, ses lettres noires contrastant à peine avec la couleur sombre du mur. Mais il savait qu'il n'y voyait pas bien avec ces lunettes noires et que les couleurs étaient presque inexistantes. Né-moldu... C'était lui. Une profonde amertume lui fit serrer les points mais il ne fit pas de commentaire. Pas de suite. Un jeu ? Un type malade plutôt. Un type... Peut-être quelqu'un comme lui. Kevin savait qu'il aurait été capable de faire quelque chose comme cela, d'instaurer un jeu pareil pour son satisfaire son bon-vouloir. Mais il aurait été plus loin, il serait lui-même entré dans le jeu, il aurait participé pour réveiller cette sensation oubliée.

« Je te connais. Tu es à l'Université, n'est-ce pas ? Je m'appelle Kevin. »

Sa voix posée l'étonna lui-même. Une fois l'angoisse de l'enfermement passée, il se sentait presque bien. A vrai dire le jeu lui plaisait.

« Et je crois qu'on ne devrait pas rester ici indéfiniment. »

Kevin savait qu'il aurait dû sourire, se montrer engageant pour se faire de cette fille une alliée. En fait il le voulait mais il s'en sentait incapable. Les seuls sourires qu'il savait bien faire brillaient dans son regard. Bouger les muscles de ses joues pour esquisser une expression était trop simple à falsifier.

« Droite ? Gauche ? »

Dans tous les cas il n'y voyait pas grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ÉTUDIANT ϟ SIMPLE

ϟ MESSAGES : 84
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 25/05/2013

MessageSujet: Re: Les poteaux indicateurs peuvent transformer une chaussée en labyrinthe. (grace & kevin)   Jeu 20 Juin - 17:12

Enfin, après quelques secousses, le jeune homme revenait à lui. Malgré la faible lueur orangée que dégageait les torches, Grace pouvait dire avec certitude qu'il venait lui aussi de l'université. Elle l'avait sans doute croisé plusieurs fois à la cafétéria, à moins qu'il ne fasses parti des mêmes cours qu'elle. Sur ce dernier point, elle avait quand même un léger doute ; il semblait légèrement plus vieux. Et pas trop mal foutu. Y'avait pire comme partenaire. Enfin, s'ils l'étaient. Elle n'émit aucunes remarques sur son étrange réaction juste après son réveil. Chacun réagissait comme il le voulait après tout, même si mettre des lunettes de soleil dans un endroit très sombre n'allait pas l'aider à y voir plus clair. C'était juste... bizarre. Mais bon, tout semblait déjà bizarre autour d'elle. 

C'est ça. Moi c'est Grace. J'aurai préféré faire connaissance dans un endroit moins... lugubre. Mais on a pas trop le choix apparemment. 

Une petite touche de sarcasme pour bien commencer. Maintenant qu'elle commençait à s'habituer aux lieux, Grace se calma légèrement. Chose de courte durée, quand elle aperçut juste devant son nez un massage peu accueillant. Couleur sang, en plus. Une Sang-Mêlée, jusque là, aucunes surprises. Si ce n'est d'appeler les gens par leur statut de sang. Né-Moldu, c'était donc Kevin. Un centre ? Faire équipe ? Alors ils étaient dans un genre de labyrinthe ? Souterrain, en plus. Génial. Une chose était sûre, elle était d'accord avec lui. Hors de question de rester plus longtemps dans cette pièce. Elle se leva alors d'un bond et en profita pour sortir sa baguette. On ne sait jamais. Que serait un jeu sans coups-bas et règles modifiées ? L'organisateur pouvait très bien avoir fait de cet endroit un terrain "miné" de divers pièges. 

Hum... Gauche ? 


Dans les deux cas, le tunnel était sombre. Mais il fallait bien commencer par un endroit. Avant de s'engager dans l'obscurité, elle prononça un "Lumos", de façon à y voir un peu plus clair. Ce n'était pas extraordinaire comme solution, mais ils pouvaient au moins voir où ils mettaient les pieds. Si un jour elle pouvait connaître l'organisateur de cette mascarade, elle jurait de le tuer. Ou, du moins, lui faire subir quelque chose de similaire. En attendant, il fallait qu'elle fasse équipe avec quelqu'un qu'elle connaissait à peine. Sans compter qu'apparemment, l'un allait lâcher l'autre. Grace espérait que cette situation arriverait le plus tard possible, voire jamais. Elle détestait se retrouver seule.

_____________________________________
Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les poteaux indicateurs peuvent transformer une chaussée en labyrinthe. (grace & kevin)   Jeu 20 Juin - 19:35

Grace. Elle s'appelait donc Grace. Au moins Kevin n'aurait-il pas perdu son temps en étant entraîné dans ce jeu sinistre mais pourtant le bienvenue. Oui, cette ambiance lourde, ces couloirs sinistres, ces gouttes d'eau... Tout le ramenait à avant, à autrefois, cependant il appréciait cela. Il savourait cet effet, cette légère angoisse permanente. Et sans cela il n'aurait jamais rencontré Grace. Faire connaissance dans d'autres circonstances ? Non, pas possible. C'était juste... au poil. Quand à avoir le choix, Kevin ne l'avait pas souvent eu ces derniers temps. Il laissait la vie se dérouler et il subissait chaque instant avec plaisir. Mais bon, c'était assez difficile à expliquer et il n'allait pas se lancer dans des bavardages à n'en plus finir. Lorsque la jeune fille opta pour le chemin de gauche Kevin se contenta de hausser les épaules avant de s'y engager le premier. Le chemin de gauche était le plus éclairé, celui avec les torches les plus rapprochées, celui qui lui brûlait les yeux. Ces lumières trop brillantes, trop douloureuses, qui transperçaient les prunelles sans prendre de gants, qui lui donnaient envie de fermer les yeux et de se boucher les oreilles jusqu'à... Jusqu'à quoi ? Réprimant un sifflement agacé le jeune homme se contenta de remonter ses lunettes sur son nez et parcourut une bonne dizaine de mètres avant de prendre la parole.

« Sang-mêlée, hein ? Ce type doit aimer la diversité. »

Une pointe d'amertume ? Peut-être bien. Elle n'était pas direction adressée à Grace cette amertume mais Kevin ne pouvait pas s'en empêcher, dés lors que le sang était mis en avant, même pas un inconnu particulièrement joueur.

« En tout cas il a des idées assez originales. Enlever deux personnes pour les foutre dans un labyrinthe ne passe pas par la tête du premier venu. »

Lui il y aurait bien pensé et il aurait fait bien plus. Mais il n'allait certainement pas dire ses pensées à voix haute. Kevin posa la main sur le mur de pierre, plus pour se guider qu'autre chose dans l'obscurité ambiance. Derrière ses lunettes de soleil le monde lui apparaissait en noir et blanc, drapé de ténèbres. Même les lunettes prenaient des teintes grisâtres et cela lui allait à merveille.

« Monsieur a même mis un petit smiley à la fin de son message. Un vrai plaisantin. »

Kevin gardait un ton égal mais n'en pensait pas moi. L'un lâcherait l'autre ? Pas tout de suite alors, il aurait besoin d'un partenaire pour trouver ce fameux centre et voir ensuite ce qui s'y passerait. Selon lui cela n'aurait rien d'aisé sinon, où serait l'intérêt du jeu ? Peut-être que ces tunnels s'étendaient sur des kilomètres, peut-être débouchaient-ils sur des égouts, peut-être n'y avait-il pas de sortie ? Ou peut-être que celle-ci était dissimulée ou infranchissable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ÉTUDIANT ϟ SIMPLE

ϟ MESSAGES : 84
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 25/05/2013

MessageSujet: Re: Les poteaux indicateurs peuvent transformer une chaussée en labyrinthe. (grace & kevin)   Ven 21 Juin - 14:14

Grace s'engouffra à la suite de Kevin. Elle n'était toujours pas à l'aise dans ces lieux. Tout en marchant, elle regardait frénétiquement autour d'elle, à la recherche du moindre indice qui pourrait les mettre sur une piste. Soit le chemin jusqu'au centre, soit l'identité de la personne qui se cachait derrière cette mascarade. Dans les deux cas, la recherche était veine : des pierres, rien que des pierres. Quelques torches suspendues à une distance régulière. Et un taux d'humidité assez impressionnant. Pour l'instant, rien d'excitant. 
Au départ, Grace trouvait le jeu complètement insensé et déconcertant. Désormais, elle le trouvait excitant. Elle voulait savoir ce qui allait arriver. Elle n'avait pas démordu sur le fait que cette personne était complètement folle. Folle, certes, mais avec une imagination et un réel talent. Après tout, il fallait du talent pour enlever deux étudiants sans qu'ils ne se rendent compte.

Faut avouer qu'il est doué. Ou elle. Après tout, qui nous dit que c'est un garçon ? 

Elle n'aurait jamais organisé un plan aussi... bizarre. En fait, elle n'en était surtout incapable. D'une certaine manière, la situation la dépassait. C'était vraiment tout planifié à la seconde prête. Ils étaient vraiment obligés de se plier aux règles. Essayer de trouver le centre du labyrinthe. Bon, c'est vrai, ils auraient pu se retrouver quelque part sous l'eau. Là, pour le coup, elle serait vraiment paniquée. Mais heureusement pour elle, elle n'avait aucune réaction claustro-phobique. C'était toujours ça. 

D'ailleurs, ce smiley, il te faisait pas penser à quelque chose ? 

Bien entendu, c'était possible qu'il n'y ai aucun rapport. Après tout, les moldus utilisent couramment ce smiley. Peut-être que l'auteur de tout ça s'en était juste inspiré. 
Pour l'instant, ils avaient parcouru une dizaines de mètres sans voir d'intersections. Les torches diffusaient une lumière assez faible, mais qui permettait quand même de voir quelques mètres devant eux. Il faudrait peut-être trouver une stratégie pour éviter de tourner en rond... Surtout que comme tout labyrinthe, les lieux doivent truffer de cul-de-sac. En clair, ils seraient vite perdus dans les dédales de tunnels. En particulier s'ils se ressemblent tous. Le labyrinthe était-il grand, sinueux ? Et surtout, comportait-il des pièges. La dernière option ferait un jeu encore plus excitant. Du moins, pour celui qui regardait. Heureusement que Kevin n'avait pas l'air idiot. Elle avait besoin d'un bon partenaire. Quelqu'un qui lui changeait les idées et qui ne la lâcherai pas en plein milieu des ses tunnels. Mais pour tout ça, il fallait d'abord avoir une idée de la direction du centre. S'il y en avait un. Mais dans tout jeu, il faut bien avoir une chance de gagner, aussi infime soit-elle, non ?

_____________________________________
Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les poteaux indicateurs peuvent transformer une chaussée en labyrinthe. (grace & kevin)   Sam 22 Juin - 17:28

Le tunnel était vide. Si on enlevait les torches accrochées au mur qui produisaient une faible source de chaleur et qui rendaient les lieux encore plus sinistres, il n'y avait rien d'autre. L'eau goûtait, suintait même, de la roche, les briques étaient toutes identiques... Et pas d'intersection en vue. Oui, la personne responsable était douée. Et Kevin l'admirait. L'investigateur de ce jeu avait osé enfermer deux élèves de l'université sous terre sans leur laisser le choix. Bien sur Kevin et Grace auraient pu s'asseoir et attendre mais le type pouvait ne jamais venir les chercher, auquel cas ils seraient condamner puisqu'ils n'avaient rien à manger. N'ayant pas d'autre but que celui d'atteindre ce fameux centre, ils étaient obligés d'avancer. Rien ne précisant s'ils pourraient sortir tous les deux, ils étaient aussi condamnés à faire équipe jusqu'à la toute fin... Ou au premier danger. Kevin serra convulsivement les points, détournant le regard lorsque la lumière de la baguette de Grace venait jusqu'à lui.

« Rien ne dit qu'il s'agit d'un homme puisqu'il n'a pas signé. De toute façon, on s'en fout. Sexe féminin ? Masculin ? Pour ce que ça change... »

Kevin regretta presque instantanément son ton tranchant mais ne s'excusa pas. A quoi bon ? Ce n'est pas comme s'ils n'avaient aucune raison d'être inquiet ou quoi que ce soit d'autre. Par ailleurs le jeune étudiant n'était pas spécialement anxieux. Disons qu'il luttait plutôt contre la sensation d'étouffement qui l'étranglait petit à petit. Des tunnels... Le réalisateur du jeu n'aurait pas pu choisir pire comme endroit. Grace revint sur le petit smiley et il ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel.

« Autant aller droit au but. Ce smiley rappelle le tueur de nés-moldus, le Sourire, qui court toujours. Peut-être qu'il nous a enfermé ici pour mesurer le degré d'intelligence de sangs-mêlés ou moldus ou autre mais honnêtement : il n'agit pas comme ça. D'ailleurs il n'a tué que des femmes sangs-de-bourbe. » Après une courte pause il ajouta à mi-voix : « Et des mômes. »

Kevin se frotta les joues avec rudesse, à bout de souffle. Il était heureux d'être devant, Grace ne voyant pas son air... Paniqué ? Non, pas paniqué. Il n'avait pas peur et c'était bien le problème. Il se sentait juste mal.

« Enfin ce n'est pas comme si ça allait changer notre journée, hein ? »

Le jeune homme s'en voulu pour son ton de nouveau brusque et accéléra le pas, comme s'il fuyait les couloirs qui s'étendaient derrière lui... Et devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

PNJ ϟ NO MP PLEASE

ϟ MESSAGES : 121
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 15/08/2011

MessageSujet: Re: Les poteaux indicateurs peuvent transformer une chaussée en labyrinthe. (grace & kevin)   Sam 22 Juin - 17:40

Il caressa avec délectation sa baguette, jouissant du plaisir de voir le spectacle. Ses deux petites souris apeurées avaient accepté le jeu. Dés lors qu'elles avaient choisi une direction elles avaient signé un contrat immatériel mais bien réel. Avec un sourire il leva sa baguette et sifflota une formule, heureux, puis se pencha de nouveau sur le chaudron qui lui retransmettait tous les événements. Chantonnant un nouveau sortilège l'angle changea.

***
Le serpent aux écailles blanches comme neige, d'un blanc malsain semblable à celui d'une carcasse, serpentant entre les briques, dardant sa petite langue fourchue. Sans un bruit il atteignit le sol et contourna une flaque avec soin. Lentement mais surement le reptile se dressa, ses yeux de jade fouillant l'obscurité. Bien sur, il était presque aveugle mais ses autres sens ne le trompaient jamais. Un nouveau sifflement aux intonations ravies et il fonça dans les ténèbres. Les jambes s'agitaient devant lui. Les pantalons leur battaient les chevilles. Ignorants de tout ils se contentaient d'échanger des grognements. Des paroles sans doute. Le serpent ouvrit la bouche, dévoilant deux crocs aussi fins qui des aiguilles. Et il attaqua. Il se heurta d'abord au pantalon du premier, du mâle, mais le tissu trop épais ne lui permit pas de l'atteindre. Un sursaut de panique. Une deuxième attaque. Cette fois-ci les crochets s'enfoncèrent dans la cheville de la femelle et le venin circula.

Le serpent leur bloqua la route, prêt à attaquer de nouveau. Le mâle n'était pas blessé, sa mission n'était donc pas encore remplie.

***
Il croisa les mains derrière sa nuque et esquissa un sourire victorieux. Le venin de ce petit serpent avait des propriétés fabuleuses en très faible quantité et une fois réduit en poudre. Mais s'il passait directement des glandes de l'animal dans le sang de la victime, il devenait un véritable fléau. Lentement mais surement il ôtait les réflexes de sa proie. Au bout d'une heure son cerveau ralentissait, comme englué. Trois heures et les surdité survenait. Six heures et la proie ne bougeait quasiment plus, trop ailleurs, trop coupée de la réalité, une fois sourde et aveugle, pour sauver sa peau. Au bout d'une heure complète, le serpent pouvait célébrer son festin... Et celui de ses petits. S'applaudissant lui-même il leva une nouvelle fois sa baguette et regarda le message s'inscrire en lettres lumineuses devant les deux étudiants.

Ah, sang-de-bourbe, la jolie sang-mêlée se retrouvera bientôt aussi aveugle que toi... Mais serez-vous amis encore longtemps ? Après tout, dans la vie, c'est du chacun pour soi, non ? Sang-mêlée, remettrais-tu vraiment le reste de tes jours entre les mains de ce type inconnu ? Tu pourrais courir... Pour l'instant. La sortie vous attend mais peut-être est-ce une course ? Tic-tac, l'heure tourne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ÉTUDIANT ϟ SIMPLE

ϟ MESSAGES : 84
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 25/05/2013

MessageSujet: Re: Les poteaux indicateurs peuvent transformer une chaussée en labyrinthe. (grace & kevin)   Dim 23 Juin - 12:44

Le ton tranchant de son partenaire étonna Grace. Il était vrai que la discussion tournait un peu en rond. Elle n’émettait que des commentaires évidents, essayant surtout de cerner la personnalité de la personne devant elle. A part son prénom et quelques autres choses à son sujet, elle ne savait rien.  Elle se rendit compte de sa boulette juste après la mention de ce smiley. C’était un né-moldu. D’une certaine manière, il était concerné. Pas directement, mais il était possible que sa famille le soit. Sans oublier le fait qu’ils soient enfermés dans ce lieu. Il était sans doute sur les nerfs. Finalement, ses paroles étaient justifiées.
Pour éviter de commettre une nouvelle bourde, Grace préféra se taire. Certes, elle n’aimait pas le silence, mais elle le jugeait indispensable dans cette situation. Surtout que rien ne se passait. Ils marchaient toujours dans le même tunnel, sans voir la moindre intersection. Le créateur voulait vraiment les rendre nerveux. Et quand on est nerveux, on dit souvent des choses qu’on ne pense pas. Idéal pour séparer une équipe. Finalement, il était possible qu’il arrive à ses fins.
Elle n’avait pas eu le temps de réagir. Une forme longue, rapide attaquait Kevin. Elle s’arrêta immédiatement. Le temps qu’elle pointe sa baguette sur ce qu’elle devinait être un animal, il était déjà à ses pieds. En une fraction de seconde, il se dressa et recommença la même action. Elle sentit légère douleur juste au-dessus de la cheville gauche. L’animal repartit aussi vite qu’il était venu, se plaçant désormais devant eux, sur le chemin. A la lumière des torches, elle pouvait voir les petits yeux de la bête qui scrutaient la moindre possibilité d’arriver ses fins. Elle aurait pu trouver l’animal beau, avec ses écailles blanches, s’il ne les avait pas délibérément attaqués. Naturellement, elle porta sa main au niveau de sa blessure. A la lumière de sa baguette, elle observa deux petits trous rouges. Pas de sang. Juste un picotement qui commençait à s’intensifier.
Au moment où elle pointa de nouveau sa baguette sur l’animal, un message apparu juste devant eux. La même écriture que le premier. Elle le lut rapidement, en gardant un coup d’œil sur le serpent. Au fur et à mesure de la lecture, son visage blêmit. Comment ça, aveugle ? Le reste de ses jours ? Du venin. Elle aurait dû y penser avant. La morsure n’en était pas une simple. Les enjeux seraient beaucoup plus marrant si des effets néfastes arriveraient au fur et à mesure de l’aventure. Pour simple réponse, elle chercha le regard de Kevin. Pas facile, quand celui-ci est caché derrière des lunettes de soleils. D’après le message, c’était en rapport avec ses yeux. Ce qui lui était arrivé, Grace s’en foutait royalement pour le moment. La seule chose qu’elle guettait, c’était sa réaction. S’il décidait que c’était le moment de se séparer, elle ne lui en voudrait pas. Plus ça allait, plus elle allait devenir un boulet à traîner. Elle comprendrait qu’il veuille s’en débarrasser le plus vite possible.

_____________________________________
Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les poteaux indicateurs peuvent transformer une chaussée en labyrinthe. (grace & kevin)   Dim 23 Juin - 17:11

Le silence n'était pas pesant, Kevin n'aurait pas été jusque là. Toutefois il ne participait pas à alléger l'ambiance. La continuité du tunnel, son inébranlable monotonie devenait lassante à force et le jeune homme commençait à se demander où était le piège. Peut-être n'y avait-il pas de centre ? Ou ce centre se trouvait peut-être au milieu d'une ligne droite ? Comme le chemin semblait s'étendre à perte de vue et que les distances étaient invisibles avec l'obscurité, difficile de savoir quand on se trouvait au centre parfait. Peut-être qu'une trappe avait été visible à un moment donné mais qu'ils étaient passés dessous dans lever les yeux, trop sûrs qu'il s'agissait d'un labyrinthe avec une multitude de tunnels et d'intersections.

Brusquement un éclair blanc sauta de l'obscurité et se heurta à son pantalon. Kevin sursauta violemment, son coeur ratant un battement. Il heurta durement le mur de briques et vit la chose bondir sur sa camarade. Le machin blanc s'immobilisa un bref instant près de la cheville de la jeune fille et le né-moldu reconnut enfin : un ver. Non, pas un ver, un serpent. Mais sa couleur était curieuse, d'un blanc sinistre qui n'était pas sans rappeler celui des ossements. Un instant plus tard le reptile, agile et nerveux, s'était éloigné et se dressait en sifflant au milieu du tunnel, ses yeux verts les fixant. Le pointe lumineux produit par la baguette de Grace tremblota et éclaira sa cheville. Mais le jeune homme était incapable de bouger face à la chose blanchâtre qui continuait à les observer sans bouger. Le message se matérialisa alors qu'il fixait l'animal avec inquiétude, tous ses sens aux aguets. Le serpent était venimeux, c'était une certitude aux vues du messages. Kevin savait que certains reptiles n'employaient pas des venins foudroyants. Mais le réalisateur du jeu exerçait une pression presque perverse sur eux, jouissant de son pouvoir, utilisant chaque chose avec aplomb. Et eux se contentaient de subir car ils ne pouvaient rien faire d'autre. Le coeur de Kevin rata un nouveau battement : une course ? Était-ce une phrase innocente ? Ou bien la sortie n'tait que pour un seul des deux ? Fermant les yeux, il compta jusqu'à trois. Le maître du jeu savait semer le doute au fur et à mesure. La pression montait lentement mais surement. Sans tourner le dos au serpent laiteux, qui semblait presque briller dans l'oscurité, il se rapprocha de la jeune fille.

« Ne cours pas. Ne bouge même pas. Ton coeur battrait plus vite et le venin se propagerait. En fait... Surveille le serpent. »

Kevin s'agenouilla, cherchant à repérer la morsure. Si les torches et la lumière issue de la baguette de la jeune fille lui cramaient les yeux, il n'y voyait pas grand chose pour autant. Il jeta sans ménagement ses lunettes sur le sol et plissa les yeux, refoulant les larmes qu'il sentait monter. Il finit par trouver les deux petits trous rouges causés par les crochets du serpent. Kevin brandit brusquement sa baguette magique et la pointa sans ménagement sur la cheville de Grace. Il marmonna un Cracbadaboum discret, croisant mentalement les doigts. Le joueur déjoue, le joueur déjoue. Le sortilège creusa une mince entaille sur la morsure et le sang coula.

« Ok, ok, fais saigner le plus possible, le venin n'a pas dû aller très loin. Aller ! »

Il leva un regard inquiet sur Grace. Si pour l'instant la théorie du "une seule personne sort" n'était pas vérifié, il tenait à garder une partenaire. Du moins pour le moment. Le jeune homme se releva et lui effleura la joue sans un mot. Il avait tendance à toucher les gens quand ceux-ci risquaient de disparaître sans crier gare. Et puis, elle n'avait pas écouté le message lui conseillant de courir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les poteaux indicateurs peuvent transformer une chaussée en labyrinthe. (grace & kevin)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les poteaux indicateurs peuvent transformer une chaussée en labyrinthe. (grace & kevin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Samuel "Sam" Fisher ♦ les amis peuvent être pire que les ennemis ♦
» Rouquine voulant se transformer en volatile recherche zoan - Demande de réservation
» Les pétales de fleur peuvent parfois se transformer en épées [Pv : Artémis]
» Souci solde maréchaussée Thouars
» Poteaux slack

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SHOWDOWN :: Archives des RP-