AccueilAccueil  M. Jack - Site  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Salut toi ! Le staff t'annonce que le forum est actuellement en hiatus. En effet, de nombreuses choses sont en cours de
modifications, sans compter le temps réduit des adminettes. Bref, SHOWDOWN reviendra un jour mais pour le moment,
il hiberne. Au plaisir de vous revoir au printemps !
- Tao & Lydie -

Partagez | .
 

 Heureux les amoureux sur les montagnes russes. (ian & graham)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

PNJ ϟ NO MP PLEASE

ϟ MESSAGES : 121
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 15/08/2011

MessageSujet: Heureux les amoureux sur les montagnes russes. (ian & graham)   Mer 19 Juin - 20:19

La queue s'étendait à l'infini devant lui mais il s'en fichait, il n'était pas là pour l'attraction. Ou du moins il n'était pas là pour monter dedans. Non, il était un simple spectateur venu assister à ce qu'il avait lui-même organisé. Une semaine auparavant il avait envoyé deux enveloppes à deux sorciers d'une université. Une invitation, un cadeau, une récompense à un concours débile. Mais le tout était plausible et les deux étaient venus. Il s'était alors débrouillé pour les faire monter dans la même attraction, côte à côte, dans le tout premier wagonnet. La chose n'avait pas été aisée mais ils étaient désormais sur le départ. Le coeur battant légèrement plus vite qu'à l'accoutumée il regarda le petit train se mettre en marche puis accélérer. Il effectua un tour complet de l'attraction, enchaînant les descentes brutales aux quelques loopings. Un deuxième tour. Un troisième. Et au quatrième, l'avant-dernier, alors que les wagonnets fonçaient sur la descente ultime, le train s'immobilisa brusquement tout en haut, ses usagers manquant de se manger le siège ou la barre de devant.

Et il sourit. Oui, voir deux sorciers bloqué avec une bonne trentaine de moldus paniqués était amusant. Bien sur les animateurs de l'attraction assurèrent les touristes de l'absence totale de danger. Et bien sur ils mentaient car le train ne redémarrerait pas et qu'il se trouvait à cinquante mètres de hauteur, sans possibilité de descendre. Il leva sa baguette, à l'ombre d'un cabanon destiné au personnel, et marmonna une incantation. Les rails émirent des bruits étranges. Une autre incantation et un message éclatant apparut juste au-dessus de l'attraction.

Sauveriez-vous ces pauvres animaux apeurés ? Deviendriez-vous... comme eux ?
Bon jeu !

Les possibilités qui s'offraient aux deux sorciers perdus dans le wagonnet ? Tenter la descente, chercher un plan, rassurer les moldus... Oh oui, ils avaient de quoi faire. Mais chaque chose en son temps : la sécurité les empêchant de tomber était bien verrouillée, et magiquement s'il vous plaît.

Ordre de réponse : Graham - Ian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Heureux les amoureux sur les montagnes russes. (ian & graham)   Jeu 20 Juin - 18:07

Un bleu des plus voyant naissant sur mon front, je poussai un soupir en me demandant bien ce que je fichais ici. Un parc d'attraction ? Quelle idée ?! J'aimais m'amuser certes, mais si je devais venir dans un tel parc ça serait en compagnie de ma fille, et non seul se retrouvant avec un de ses élèves de l'UML dans un wagon d'une montagne russe bloqué à plus d'une cinquantaine de mètres du plancher des niffleurs !

A vrai dire, je n'aurais jamais amené Annabeth avec lui. Ce qui m'avait poussé à se montrer dans un tel lieu fut une drôle de lettre à mon attention reçue à mon domicile la veille. Soi-disant j'aurais gagné un concours d'entrée au parc d'attraction ! La bonne blague ! J'étais un rigolo certes, mais isolé depuis trop longtemps pour comprendre le principes de ces manèges moldus, qu'ils soient doux ou à sensation, je n'avais côtoyé les moldus pendant trop longtemps pour comprendre leur fonctionnement les plus... étranges. Oui, j'étais sang-mêlé, mais avec un grand-père moldu que j'avais à peine connu, ça ne faisait pas de moi un connaisseur ! Loin de là. Tout ça pour dire que ça m'avait semblé plutôt étrange... J'aurais sûrement dû penser que c'était une fausse publicité moldue dont le but encore lui échappait complètement, mais méfiant ces derniers temps, il préféra voir de lui-même ce qui s'y passait dans ce parc d'attraction soi-disant MAGISTRAL comme disant le bon. Il s'était avéré que pendant un moment, je m'étais demandé ce qu'il avait de « magique » ce parc. Pour moi, c'était tout ce qu'il y avait de plus moldu, charmant certes, mais tout n'était pas intéressant chez les non détenteurs de pouvoirs magiques, exactement qu'il y existait des choses ennuyantes dans notre vie dans le monde des sorciers. Bien sûr, cela changea lorsque sans m'en rendre compte, sous les obstacles de la fête foraine, je m'étais retrouvé ici, coincé dans un manège moldu, certes qui sur le coup me sembla plus marrant que je ne l'aurais pensé, mais à présent que mes paroles étaient noyées dans les hurlements des autres passagers... j'avais plutôt hâte de m'en aller.

Mais avant ! Je grattai mon menton, analysant les inscriptions magiques dans le ciel qui venaient d'apparaître : Sauveriez-vous ces pauvres animaux apeurés ? Deviendriez-vous... comme eux . Bon jeu !

- Le petit sourire. Je l'ai déjà vu quelque part ou je me trompe ?


Je posai mon regard sur le jeune homme à mes côtés. Ian Cavanaugh me dévisageait comme s'il avait vu un sombral. peut-être que mon calme lui semblait étrange, ou peut-être... inconscient ? Je haussai les épaules puis regarda par dessus le wagon. Nous étions drôlement haut quand même... Mais je pouvais très bien transplaner si j'en avais envie, si je ne voulais pas être comme eux. Un dilemme se posa alors à moi ; prendrais-je le risque qu'un fou furieux adepte du petit sourire sadique en petit dessin fasse attention davantage à moi et donc à ma famille ou irait rejoindre ma file dans la seconde juste pour l'avoir près de moi et de la voir en vie ?

- Alors ? Qu'est-ce que vous nous proposez Monsieur Cavanaugh ?
lui posai-je la question comme un continuum de mes pensées, ce qui était assez... décalé, mais depuis quand ne l'étais-je pas ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMINETTE ϟ ÉTUDIANT

ϟ MESSAGES : 154
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 25/04/2013

MessageSujet: Re: Heureux les amoureux sur les montagnes russes. (ian & graham)   Ven 21 Juin - 8:58

C’était une mauvaise idée ! Il le savait et pourtant... Il s’était quand même rendu sur place. « Mec, tu viens de faire une grosse connerie, tu aurais mieux fait de rester avec ton pote et de poursuivre ta partie d’échec, même si c’était assez ennuyeux… »  Oui mais là, il était mal barré. Enfin mal barré. Il se trouvait tout en haut d’une attraction à sensations –oui, celle dont raffolé certains moldus en manque de sensations forte – avec un de ces anciens professeur en prime ! Encore heureux qu’ils s’entendaient bien tout les deux… Il regarda derrière eux, les moldus derrière avaient l’air tout sauf rassuré. Il y avait même un môme qui pleurait à mort. Le message qui s’était affiché devant eux n’annonçait rien de bon. Le type qui avait fait ça… C’était quoi son trip ? Il allait tous les tuer ou alors… Ou alors il voulait juste voir comment deux sorciers allaient sauver rue cinquantaine de moldus en haut d’un rail de 50 mètres.

Le sourire là ? Moi ça me rappelle un fou furieux, un tueur en série dont on parle dans la presse… Rien de bon donc.

Il haussa les épaules et se pencha en avant. Oulà. Il ne fallait pas avoir le vertige. Et ce devait être son jour de chance car Ian l’avait le vertige, et ceux depuis tout petit. Mon dieu. Il se ratatina dans son siège et ferma les yeux. Quelle horreur, mais quelle horreur. Il avait envie de vomir ou de…. Transplaner ! Graham lui adressa à nouveau la parole et le tira de ses pensées. Qu’est ce qu’il proposer ? Heu ben lui là maintenant avait juste envie de se casser tout seul, laissant tout ce monde derrière lui.  Sauf que non, Ian était un peu plus solidaire que ça et son esprit courageux lui souffla de rester sur place te d’aider tout ces gens visiblement effrayait par ce qui était en train de ce passer. Tout réparer avec un sort… Franchement, ce serait trop simple quoi que…

Et ben on va nous sortir de là, et eux aussi par la même occasion. Vous ne connaissez pas un sort qui pourrait débloquer les chariots sans qu’ils aillent se crasher en bas ?

Ou comment présenter la situation sous le meilleur angle. Ian ne jeta aucun coup d’œil autour de lui, il resta figé dans son siège. Les wagonnets avaient beau être sûrs – du moins d’après le personnelle du parc – il n’y croyait pas vraiment…

Désolé, j’ai le vertige… 

_____________________________________
⊹ Like the legend of the phoenix

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Heureux les amoureux sur les montagnes russes. (ian & graham)   Ven 21 Juin - 11:16

Point positif, le jeune Ian semblait d'attaque pour sauver ces pauvres moldus dont le petit qui hurlait dans nos oreilles depuis toute à l'heure, ce qui avait le don de me provoquer des migraines, surtout à cette hauteur qui était des moins... confortables. Le point négatif, c'était ce petit mot dans le ciel. Ça ressemblait bien au Sourire, ce tueur en série faisant la une des journaux magiques depuis quelques temps, et ça ne présageait rien de bon. Parce que si je devais avouer quelque chose sur les fou furieux de ce genre, c'était qu'ils étaient assez intelligents et inventif pour faire des choses horribles sans se faire prendre. Le jeune Cavanaugh semblait faire confiance à mes compétences de sorcier pour sortir tout le monde de là en douceur. Sauf que voilà... Je passai une nouvelle fois la tête par dessus bord, et c'était clair à présent ; il n'était pas sûr de savoir comme ça marchait !

- Ca peut être très dangereux de faire ça. Si je lance un sort capable de nous faire de nouveau avancer, rien n'est sûr qu'on reste sur les rails ou que l'on s'arrête au moment propice... Si je savais comment ces engins marchaient ça me permettrait d'anticiper... mais ça nous prendrait trop de temps.

Suite à ça, Ian voulut regarder autour de lui, mais très vite il se crispa sur son siège.

- Désolé, j'ai le vertige...

Je fronçai légèrement les sourcils, puis sans crier gare, je me mis à forcer sur la sécurité, juste histoire de vérifier ce qui en coutait. A côté de moi, mon étudiant se crispa que davantage face à ma réaction, mais au moins, je découvris que c'était encore solide et valide. Personne ne tomberait pour l'instant... pour l'instant... Si nous avions vraiment à faire à un tueur psychopathe sorcier, je mettrais ma main dans la gueule d'un Lethifold qu'il ne s'arrêterait pas là. Il fallait faire vite.

Dans ma tête, les idée fusaient, mais toutes étaient terriblement dangereuses, et toute revenaient au même point ; la proposition de Ian que je venais de réfuter.

- Aresto Momentum. Si ça marche, ça pourrait faire arrêter ce train avant que... - il ne prit pas la peine de finir sa phrase. - Mais je vais te demander de transplaner. Je ne sais pas ce qui pourrait arriver si je me plante sur le timing.

J'étais terriblement sérieux que ça sonnait bizarre sur ma voix qui prenait habituellement un ton des plus joviales. Je jetai un dernier coup d'oeil aux mots qui dansaient encore au dessus de nos têtes. Je ne savais si je faisais bien de sauver tous ces gens... mais je restai un ancien Gryffondor. Il fallait que je fasse quelque chose. Ne rien faire pour que le Gouvernement change était une chose, mais rien faire pour sauver des innocents en était une autre...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMINETTE ϟ ÉTUDIANT

ϟ MESSAGES : 154
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 25/04/2013

MessageSujet: Re: Heureux les amoureux sur les montagnes russes. (ian & graham)   Dim 23 Juin - 14:00

Ian écarta les yeux lorsque son ancien professeur se mit à secouer les ceintures de sécurité. Mais il était complètement… malade. Son envie de tomber dans les pommes revint immédiatement et il inspira à fond. Se concentrer, vaincre la peur. Une peur complètement débile… Enfin, au moins, le jeune homme était sûr que tout cela allait tenir la route encore quelques temps, tant mieux. Il lui énonça alors son plan, enfin plan… Ce qu’il trouvait de mieux à faire dans leur situation. Il allait jeter un sort et Ian allait se contenter de transplaner au cas où tout tourne mal. Transplaner ? Mais c’était comme s’il avait lu dans ces pensées ! C’était… Pas une bonne idée. Ils étaient entourés de moldu, et les moldus n’étaient pas censé savoir une le magique et bien… était belle et bien réelle.
Je ne pense pas non, on doit éviter de… faire de la magie sous leurs yeux….
désigna les autres gens, toujours coincés dans leur chariot. Et puis même, il n’allait pas laisser Monsieur Lawrence ici, tout seul, sans aucune autre aide.
Ou du moins, faut le faire discrètement. Allez-y pour le sort, au pire…
Ouais, au pire… Mon dieu, il ne s’était jamais foutu dans une situation aussi horrible, ou presque. Le détail, c’était qu’à chaque fois, il savait ce qu’il faisait et maîtrisé tout. Et là, et ben c’était la catastrophe, Ian leva la tête juste à temps pour voir le message écrit sous leur s’effacer. Ou le mec qui avait fait s’était cassé ou il attendait encore quelques secondes pour continuer sa farce de mauvais goût. Ina avait le pressentiment que tout n’allais pas être super simple, que le déclencheur de tout ça n’allait pas s’arrêter là.
Je pense que…. Qu’il ne va pas s’arrêter là, alors faite vite.
Non, c’était un demi-ordre. Il avait encore du respecter pour son ancien professeur de Poudlard ais là, la situation prenait le dessus. Le môme derrière eux avait fini par arrêter de pleurer – fort heureusement – mais certains moldu un peu plus bas étaient en peine crise de panique. Ian attrapa son portable –parce que oui, il l’avait toujours sur lui-même si ce n’était pas l’objet sorcier par excellence – et composa un numéro. Le ministère en avait un depuis peu, mais franchement, c’était nase. Comme Ian le craignait, personne ne répondit et il eu le droit à cette horrible voix de femme pour le faire patienter. Il poussa un juron et laissa un message assez clair avant de se retourner vers Graham. Bon, et bien…

 

_____________________________________
⊹ Like the legend of the phoenix

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Heureux les amoureux sur les montagnes russes. (ian & graham)   Mer 26 Juin - 15:55

Ian n'avait pas tord, me laissai-je penser en jetant un œil vers les wagons de derrière. Les moldus étaient paniqués, mais pas aveugles pour autant. Un transplanage de Ian pouvait attirer l'attention. Mais bon... vu les enjeux, j'imaginais bien que le Ministère mettraient en place les mesures nécessaires pour faire oublier ce petit incident à la population sans pouvoirs magiques. Mais malheureusement, le Ministère n'était plus celui que j'avais connu. Même s'il jouait les ignorant, est-ce que le Ministère ferait ce qu'il avait en sont pouvoir pour aider les moldus ? Ca, même s'il n'était sûrement plus assez au courant des derniers agissements douteux de leur gouvernement depuis, j'en doutais. Je fus donc sur le point de sommer Ian e partir d'ici en vitesse alors que celui-ci grogna tout en rangeant un instrument qui m'en disait que vaguement, sauf que ce fut tout autre que je prononçai à ce moment précis :

- Tiens toi bien surtout hein ? Et transplanes s'il y a le moindre soucis. Si c'est le cas... je te promet de faire ce qui est en mon pouvoir pour protéger un maximum de gens.

J'attendis qu'il acquiesce avant de sortir discrètement ma baguette, priant pour que ce ne soit pas trop tard. J'avais renoncé à demander à Ian de partir maintenant. Il semblait apeuré par le vide, mais son regard traduisait quelque chose que j'avais toujours connu ; cette vague de courage, un étincelle de vaillance, que moi ancien Gryffondor, j'avais vu dans les regards de mes camarades de milliers de fois. Je ne saurais pas dire si j'en étais moi-aussi capable, mais je me rassurai en me disant que je faisais un truc assez fou pour avoir été digne un jour de faire parti de cette maison.

Je passai une nouvelle fois ma tête par dessus bord. Où est-ce que ça bloquait au juste ? me demandai-je. Heureusement, Ian semblait plus caler que moi en affaire de moldus. Peu fier certes, mais volontaire, il essaya de me montrer ce qui coinçait les wagons à cette hauteur du manège. Ce fut donc d'un geste de ma baguette que je rompis ce lien.

Les hurlements fusèrent de nouveau alors que les wagon avançaient peu à peu sur les rails. Ian était crispé comme jamais sur notre wagon, moi, baguette levée, j'étais plus concentré que jamais. Je n'avais plus qu'à espérer que ce fou furieux qui nous avait enfermé là n'allait pas jouer un sale tour à ce moment précis...

Plus les wagons prenaient de la vitesse, plus je me crispai à mon tour. Je maudissais alors mon décalage neuronal qui nous avait mis dans cette situation mille fois plus délicate qu'elle ne l'était déjà. Mais je restai concentré, même si nous étions plus secoués que jamais.

- ARESTO MOMENTUM ! hurlai-je ne tout mon souffle, même si sous l'hystérie générale, aucune de mes incantations n'arrivait à se différencier des nombreux cris...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Heureux les amoureux sur les montagnes russes. (ian & graham)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Heureux les amoureux sur les montagnes russes. (ian & graham)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» FÊTE FORAINE ✤ montagnes russes
» On a tous le même soleil, et la même lune sur nos sommeils. [ft. Cédric Brown]
» Pourquoi les hommes sont-ils heureux ?
» pour les amoureux de jardin
» Balade en amoureux (pv Charlotte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SHOWDOWN :: Archives des RP-